Février mars ..

Voilà les vacances sont finies. On en aura bien profité.

2 semaines a visiter , à sortir, à rire , beaucoup, à boire , à manger .

2 semaines sans penser au chantier, ou juste un tout petit peu .

2 semaines sans avoir envie d écrire une ligne alors que j avais le temps.

Le temps, on l a pris pour nous, pour une fois ,depuis longtemps!!

Les prochaines vacances devraient nous rapprocher du déménagement, mais si ce n est pas le cas ça nous donnera encore de bonnes excuses pour vivre!!

Balade en colline et tradition..

je ne sais pas si cette tradition existe ailleurs qu en Provence , mais ici , chaque année , nous allons en colline pour ramasser de la mousse pour décorer notre crèche .

Enfants , c était un plaisir pour mon frère et moi d y aller avec nos tontons et tatas !!

Alors j essaie de perpétuer la tradition avec mon Titou. Chez nous la crèche c est vraiment du folklore car je ne suis pas croyante , du moins pas religieusement parlant.

Malgré le mistral glacial, nous avons fait une bonne balade au milieu du romarin et des herbes odorantes .

L amoureux a appris à son fiston à reconnaître les traces d animaux sauvages, nous avons notamment vu des empreintes laissées par les sangliers dans la terre encore humide. Ou encore les petits coups de griffes des lapins et leurs petites crottes toutes rondes .

Moi je me suis contentée de lui montrer comment décoller du sol la mousse, délicatement ,sans l abîmer . Et chercher la blanche et la grise , la verte frisée ou la douce comme du velours.

En rentrant, nous avons habillé notre aquarium déserté de ses habitants. Une petite guirlande lumineuse et mes petits santons naïfs fait main il y a longtemps, il n en fallait pas plus pour nous ravir.

Une journée dans les Cévennes..

Ça nous a pris comme ça, comme un besoin de faire le vide et d aller se perdre au milieu de nulle part . 

J ai vu sur le net une cabane dans les arbres , perdue en plein cœur de la forêt des Cévennes. 

J ai envoyé un mail , mais pas de réponse . 

On a cherché encore et trouvé une autre tout près, a peyrolles,mais là, fermée pour réfection jusqu’en décembre grrr . 

Bon tant pis , on prend le strict minimum pour passer une nuit et on va voir la première, avec un peu de chance.. 

A peine sorti de Nîmes on se sent déjà en vacances. 

Et apres 2 h de petits villages, de grands arbres , de routes presque désertes, nous entamons la montagne pour rejoindre Saint André de Valborgne . 

Presque 1h à rouler au creux des châtaigniers, quasi seul au monde , avec dans les oreilles le crépitement des châtaignes sous nos roues . 

Terminus , aucune cabane n est signalée. 

Nous mangeons bien , malgré une attente interminable, dans la seule auberge ouverte du village. 

Des frites maison, une omelette aux cèpes, et de la crème de marrons en dessert .

Je demande à un monsieur des renseignements sur la fameuse cabane . Elle a malheureusement fermé. Et reconstruire devinez où ? A Peyrolles !! 

Ça sera donc pour une prochaine fois , promis . 

Nous avons passé l après-midi à marcher sur la mousse et les bogues, à remplir notre panier . 

Mon amoureux a taillé un bâton de marche dans une jeune pousse de châtaignier comme le faisait mon grand père pour mon frère et moi . 

On a respiré fort , profité du silence . Crié aussi, pour entendre résonner notre écho.

C est fou comme la montagne a un pouvoir apaisant. 

Et sur le chemin du retour entendre mon Titou  » c était trop bien les châtaignes maman !!  » , c est juste le bonheur.